Les plots twists de l’écologie # 2 : les gobelets réutilisables en plastique

 

 

Dans une histoire, en particulier dans les films ou les séries, on appelle « plot twist » un retournement de situation dans lequel on réalise que tout ce qu’on croyait vrai jusqu’à présent en toute bonne foi est en fait bien différent de ce qu’on imaginais (le héros est en fait mort ! le personnage secondaire est un traitre ! le monde est une illusion et tout ça se déroule dans la Matrice !).

En écologie, on retrouve parfois la même chose : on croît bien faire (et dans certaines circonstances, c’est effectivement le cas !), mais en réalité, il nous manque un élément clé qui transforme tout.

Cette série d’articles est là pour décrypter les situations où ce qu’on croit parfois être écolo ne l’est peut-être pas toujours tant que ça…

Les gobelets en plastique réutilisables sont présentés comme une alternative écologique aux gobelets jetables en plastique fin ou en carton (ces derniers ont tous un film en polyéthylène dans leur face intérieure, pour les rendre imperméable, ce qui les rends très difficiles à recycler et fait d’eux une très mauvaise alternative…).

On les utilise de plus en plus dans les manifestations culturelles (concerts, festivals…), dans les associations, au bureau, comme goodies

Mais c’est oublier trois paramètres essentiels:

  • Il n’y a que quelques décennies qu’on utilise des gobelets jetables, avant ça n’existait pas et on s’en sortait!
  • Ils mettront juste plus longtemps à devenir des déchets, mais ils le deviendront! Il ne sont pas jetable dans l’instant mais ils seront jetés un jour et leur dégradation dans l’environnement libérera des particules de plastique parce que…
  • …ils sont en plastique quand même.

 

Le syndrome du collectionneur

 

Les gobelets en plastique réutilisables se trouvent souvent dans les établissement de nuit, les événements en plein air, les concerts, ou servent pour les enfants.

Leur intérêt est indéniable en terme de légèreté, de facilité de transport et de sécurité: pas de verre cassé. Il ne s’agit pas ici de jeter la pierre aux gobelets ou de chercher à le faire disparaître: ils ont leur utilité.

Le problème se pose dans plusieurs situations:

  • Quand le gobelet est un objet marketing. On le voit par exemple sur les festivals de musique, où le visuel de l’année est représenté sur les gobelets et qu’il est changé d’une année sur l’autre. Les collectionneurs ont envie de le garder. Ceci dit, de plus en plus d’organisateurs se tournent vers les gobelets neutres pour lutter contre ce phénomène.
  • Le faible prix de la consigne n’est pas un frein pour les collectionneurs: même s’ils sont consignés, souvent à 1€, on rentre à la maison avec le gobelet, en souvenir. Et on se retrouve à la maison avec toute une étagère remplie de verres de festival en plastique. Dont, parfois, on sait pas quoi faire.
  • Ça reste du plastique, et l’usure du plastique avec le temps et la chaleur, ainsi que leurs conséquences sur la santé sont encore mal comprises et donc préoccupantes. 

 

Voir au-delà de sa propre vie

 

Le problème central de ce gobelet-un-peu-plus-durable-qu’un-gobelet-jetable reste qu’il est fait de plastique, comme je vient de l’évoquer.

Et si il ne finira pas à la poubelle après 10 minutes d’utilisation, il finira à la poubelle au bout de quelques décennies (quelle est la durée de vie exacte de ces objets, d’ailleurs?).

Il sera peut-être tellement “durable” (tu vois comme cette notion est relative, puisqu’elle est basée sur notre propre espérance de vie? le monde ne s’arrêtera pas à la fin de notre propre vie) que tu seras peut-être mort avant qu’il ne soit mis à la poubelle.

Mais quelqu’un, tôt ou tard, finira par le jeter à un moment donné, même si ce n’est pas toi.

Et sa dégradation, s’il n’est pas recyclé (s’il est  recyclable!), accentuera la pollution de l’environnement aux particules plastiques. Car “dégradation” et “disparition totale” ne sont pas synonymes. Le plastique se dégrade juste en microparticules de plastique, qui se disséminent partout… et encore une fois, on ne comprends pas encore bien quelles conséquences ça a.

Le plastique doit être évité autant que possible dans une démarche de durabilité environnementale.

 

Que faire?

 

Utiliser des gobelets en plastiques réutilisables quand aucune autre alternative n’est possible en termes logistiques ou de sécurité. Et demande-toi toujours si c’est bien nécessaire ou si tu fais comme on fait tout le temps…

Les éviter autant que possible dans tes sorties (est-il nécessaire de boire un verre systématiquement? peux-tu emporter ton propre verre? ou ta gourde?).

Ne pas les ramener à la maison après un concert ou un événement.

Pour les organisateurs de festivals: ne pas floquer les verres et proposer des gobelets neutres.

Fais circuler les gobelets qui sont dans tes placards: en dormant loin du monde, ils sont gaspillés. Rends-les utiles!

 

Tu es infiniment plus capable que tu ne l’imagines.

Chacun de tes gestes compte.

Et maintenant, c’est à toi !

Tu peux commencer à inspirer les autres tout de suite grâce à la section des commentaires !

Laisse un commentaire ci-dessous et explique-nous :

>>>> Est-ce que tes placards débordent de gobelets? Est-ce que tu les utilises? Qu’est-ce que tu vas en faire?

>>>> Connais-tu des solutions alternatives, écologiques et qui répondent aux critères de sécurité et d’hygiène des événements?