Aujourd’hui, j’ai envie de partage avec vous les pépites en matière d’écologisme de ma bibliothèque. Ce que j’aime dans ces ouvrages, c’est qu’ils ont la discipline de regarder et d’inviter à regarder la situation telle qu’elle est, sans infantiliser, ni culpabiliser le lecteur. Bien sûr, on reste dans l’esprit de l’éco-épanouissement, et ces livres sont très orientés vers l’action, le bien-être physique et émotionnel, la spiritualité et la construction d’un monde nouveau.

Ces quatre livres fonctionnent un peu en synergie et sont complémentaires.

Le premier fait le portrait de la situation, pour bien comprendre où on en est et où les choses peuvent aller. Les deux suivants donnent des pistes concrètes d’actions, et le dernier est un document qui fournit d’autres idées, mais surtout, dresse un panorama mondial d’initiatives, qui permet de savoir qu’on n’est pas seul à faire des efforts et à essayer d’améliorer les choses.

Si ces livres t’intéressent, ne les achète neufs qu’en dernier recours!

Pour te donner des idées, pour lire ces ouvrages, il y en a un que j’ai emprunté à un ami, un que j’ai emprunté à la bibliothèque (et que j’ai trouvé plus tard dans une boîte à livres!), un que j’ai acheté en format e-book parce qu’il est récent et non traduit, et enfin un que j’ai acheté de seconde main.

Comment tout peut s’effondrer, Pablo Servigne, Raphaël Stevens

 

Je vais être franche: c’est une lecture potentiellement angoissante, à même de déclencher une crise existentielle. Ceci dit, elle est aussi nécessaire, car il essentiel de regarder la réalité en face et d’essayer de prendre la pleine mesure des choses. Après tout, nous vivons sur cette planète et nous dépendons d’elle. Nous avons le pouvoir de faire des choix, et il n’y a rien de mieux que des choix pleinement informés.

A l’époque où j’ai découvert ce livre, j’ai pris une journée entière pour le lire de bout à bout. Ca m’a mis une sacré claque, en particulier parce que j’avais la confirmation que des intuitions que j’avais sur l’état et le futur du monde étaient des faits et une vision partagée par d’autres. J’ai réalisé que ce n’était pas moi qui avais une vision catastrophique des choses dans le théâtre de mon esprit: c’était un constat rationnel et partagé.

Les auteurs parlent de l’état actuel de la planète et de la tournure que les choses peuvent prendre. Ce n’est pas un ouvrage de spéculation. Il est ancré dans la connaissance de l’écologie et des faits scientifiques – mais n’oublie pas non plus tout ce qu’on ne sait pas.

Comment tout peut s’effondrer a été suivi par Une autre fin du monde est possible: vivre l’effondrement et pas seulement y survivre, 2018, Pablo Servigne, Raphaël Stephens et Gautier Chapelle, éd. Seuil, Collection Anthropocène, 336 pages.

Comment tout peut s’effondrer: petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes, 2015, Pablo Servigne, Raphaël Stevens, éd. Seuil, collection Anthropocène, 304 pages.

This One wild and precious life, Sarah Wilson

 

J’apprécie beaucoup le travail de la journaliste australienne Sarah Wilson parce qu’elle va droit au but, elle ne perds pas de temps à prendre des pincettes et elle se concentre sur la compréhension des phénomènes et les moyens concrets d’y faire face ou d’y remédier.

Ce livre est paru en août 2020 en Australie, et fin décembre 2020 pour la version e-book que j’avais précommandée. Pour l’instant, il n’est disponible qu’en langue anglaise et je n’ai pas trouvé d’informations sur une éventuelle traduction française.

This one wild and precious life a pour terme central l’éco-anxiété (le précédent livre de l’auteur, Un joli monstre, était d’ailleurs une fascinante exploration de l’anxiété), mais c’est avant tout un heureux mélange de faits scientifiques, d’observations sociales, de philosophie, d’histoires personnelles et de randonnées (le contact direct et prolongé avec la nature est si bon pour nous!), ainsi que des pistes concrètes d’action.

This one wild and precious life, Sarah Wilson, 2020, Dey Street Books, 352 pages

Coming back to life, Joanna Macy et Molly Young Brown

 

Il s’agit d’une de mes lectures les plus récentes, qui tombe à point nommé dans le contexte actuel, où la morosité ambiante peut donner l’impression que l’avenir immédiat est bien sombre.

Coming back to life est un manuel pratique, avec des exercices, des rituels, qui peuvent se faire seuls, mais surtout en groupe (nous sommes des animaux sociaux après tout, et le but des auteurs est la reconnexion).

Ce livre ne propose pas de conseils pour réduire son impact écologique en soi (même si il s’attarde sur les domaines d’actions), mais nous guide dans le soin de la sphère psychologique et émotionnelle dans notre contexte de bouleversements écologiques.

En français: Joanna Macy et Molly Young Brown (trad. de l’anglais), Écopsychologie pratique et rituels pour la terre : revenir à la vie, 2018, éd. Le souffle d’or, 239 pages.

En anglais (mon édition): Coming back to life, Joanna Macy & Molly Young Brown, updated edition, 2014, New Society Publishers, 376 pages

Un million de révolutions tranquilles, Bénédicte Manier

 

Dans Un million de révolutions tranquilles, Bénédicte Manier nous emmène dans un voyage autour de la planète à la découverte de chouettes initiatives écologiques et sociales.

Souvent, les gens qui hésitent à s’engager en écologie ou qui commencent tout juste sont désespérés par le sentiment d’être seuls à agir. Mais il y a plein d’initiatives partout!

L’ouvrage fourmille de références, et s’intéresse à l’eau, à l’agriculture, aux modes de vie, à l’argent, aux énergies, à la coopération, la santé, les usages de la démocratie… Un panorama qui donne de l’énergie!

Un million de révolutions tranquilles, Bénédicte Manier, 2012 (réédition augmentée en 2016), éd. Les Liens qui Libérent, 304 pages (2nde édition)

Pour conclure, n’oublie pas de rechercher l’équilibre entre s’informer et agir! Certes, il est capital de prendre des décisions et d’agir en connaissance de cause et en ayant pris le temps de réfléchir, mais il faut aussi se lancer et perdre le moins de temps possible.

Tu es infiniment plus capable que tu ne l’imagines.

Chacun de tes gestes compte.

Et maintenant, c’est à toi !

Tu peux commencer à inspirer les autres tout de suite grâce à la section des commentaires ! Laisse un commentaire ci-dessous et explique-nous :

>>>> Quelles sont tes propres recommandations ?

Elodie | Fondatrice d’ECOEXISTE

Diplômée en écologie, protection de l’environnement et nutrition holistique.