Comment rester respectueux de la planète quand nous avons besoin d’objets pour vivre ? Tout simplement en achetant aussi peu de neuf que possible, et en privilégiant les achats de seconde main ainsi que d’autres solutions alternatives au style de consommation auquel nous avons été habitués.

Si dans cet article je me focalise sur l’achat, il n’est pas nécessaire de faire entrer de l’argent en jeu pour se procurer ou utiliser les objets dont on a besoin. Troc, don, récupération, emprunt, location, mutualisation, réparation… tout est possible et les solutions se multiplient ! 

Les bénéfices de l’achat de seconde main

L’achat de seconde main permet de préserver les ressources naturelles limitées de notre planète. En préférant un objet déjà existant à un objet neuf, on ne crée pas de demande pour la production d’un nouvel objet, ce qui provoquerait le prélèvement de ressources pour le fabriquer (sans parler des énergies nécessaires à la fabrication et au transport).

Il y a plus de ressources et d’individus (plus sur le sujet sur slaveryfootprint.org) en jeu dans la fabrication d’un simple objet qu’on ne l’imagine.

Par exemple, selon l’Ademe, il faut 183 kilos de matières premières pour fabriquer un smartphone (un objet qui est devenu indispensable pour les opérations courantes en Occident); 110 kilos de matières premières pour un manteau, ou encore plus de 2 tonnes (!!!) pour un micro-onde.

Au niveau financier, l’achat d’occasion est économique, puisque les prix pratiqués sont plus faibles que les prix du neuf, si tant est qu’on ne profite pas des prix réduits pour acheter plus…

Par ailleurs, lorsque tu réduis tes possessions matérielles, tu peux aussi alimenter le réseau de l’occasion, ce qui est une bonne manière de t’alléger, mais aussi une façon de partager !

Quelques idées reçues sur l’achat d’occasion

En général, quand on pense “occasion”, on imagine des objets défraîchis, abîmés, passés de mode, de mauvaise qualité.

Mais en fait, il y a tellement d’erreurs d’achat qu’il n’est pas rare de trouver des objets de seconde main… parfaitement neufs !

Ensuite, on pense souvent que les gens se débarrassent des choses qu’ils n’aiment pas trop, et que le marché de l’occasion n’est constitué que d’objets de seconde zone que personne n’achèterais neuf. Il y a du vrai là-dedans, puisqu’on retrouve de tout en occasion.

Mais il ne faut pas oublier qu’il y a de nombreuses circonstances de vies qui font que l’on peut se retrouver amené à se séparer d’objets de valeur ou de très bonne qualité; des choses aussi simple qu’un cadeau qui ne plaît pas, une erreur de taille, de la lassitude !, un revers dans la situation familiale, la santé, la situation financière…

Tous les achats d’occasion ne sont pas égaux en écologie

 

L’idéal serait d’acheter de la main à la main (en brocante, friperie, magasin qui vend de l’occasion, entre particuliers…).

Mais dans les circonstances actuelles, on se tourne plutôt vers le numérique et l’achat en ligne.

Le problème de ce recours accru à cette méthode, c’est que le nombre de colis envoyés a explosé depuis 2020. L’effet collatéral de cette augmentation des envois est un trafic aérien, ferroviaire, routier en augmentation, et des conditions de travail plus difficiles pour les individus à toutes les étapes de la chaîne logistique.

Par ailleurs, les colis entraînent de nombreux déchets, que ce soit pour l’emballage ou la protection du contenu. A toute fin utile, je rappelle que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas, même s’il est recyclable. Le recyclage n’est pas un processus anodin pour l’environnement, et on est loin des 100% de matériaux recyclables effectivement recyclés.

La meilleure façon d’être respectueux de la planète dans ces circonstances est de:

  • limiter ses achats au nécessaire,
  • essayer de regrouper ses achats à un même vendeur (faire une liste de souhait et attendre un peu avant d’acheter) pour limiter le nombre de colis (attention aux sites qui centralisent les offres de plusieurs vendeurs différents),
  • acheter dans son pays de résidence,
  • surtout, éviter les livraisons express

Où acheter d’occasion ?

 

Pour tout: Le Bon Coin, Emmaüs (en magasin), Label Emmaüs (en ligne)

Pour tout, en don: Geev, Indigo

Pour l’électronique : Backmarket

Pour l’électroménager : Envie

Pour les vêtements : Vinted (les vendeurs sont de plusieurs pays, à prendre en compte selon le pays de résidence pour réduire un peu le transport)

Pour les produits culturels: Momox

Tu es infiniment plus capable que tu ne l’imagines.

Chacun de tes gestes compte.

Et maintenant, c’est à toi !

Tu peux commencer à inspirer les autres tout de suite grâce à la section des commentaires ! Laisse un commentaire ci-dessous et explique-nous :

>>>> Partage tes astuces et tes bons plans pour acheter de seconde main !

Elodie | Fondatrice d’ECOEXISTE

Diplômée en écologie, protection de l’environnement et nutrition holistique.